La Comédie des quatre femmes de Marguerite de Navarre ou les parfums féministes navarriens.

  • Nadia Brouardelle Universidad del País Vasco - Euskal Herriko Unibertistatea
  • Beatriz Onandia Universidad del País Vasco- Euskal Herriko Unibertistatea

Resumen

Le roi Louis XII, n’ayant pas de descendance, fit monter sur le trône de France François 1er, frère de Marguerite d’Angoulême, l’auteure de l’Héptaméron. Cette dernière, sur l’ordre dudit roi, devint malgré elle duchesse d’Alençon par son mariage avec Charles. Un mariage sans amour qui la fit s’incliner pour la religion et la réflexion théologique. Une deuxième noce avec Henri II d’Albret l’éleva au rang de Reine de Navarre. Si cette union lui fit connaître la maternité, l’amour restait absent. Son compromis envers l’évangélisme et l’écriture théâtrale donnèrent du piment à sa vie. Parmi tous ses écrits, en 1542, La comédie des quatre femmes surgit de sa plume. Une comédie pour dénoncer les mariages arrangés et souvent malheureux des jeunes filles face à un nouveau modèle de vie féminin qui prône la liberté et le célibat volontaire. Un statut innovateur qui ne manque pas d’aviver un débat parmi les esprits traditionnels.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.
Publicado
2020-02-01
Sección
Monográfico: Mujeres sobre la escena: entre bambalinas de feminismo(s)...